Le growth hacking est un mot qui était originaire des startups  aux USA et qui est à la mode aujourd’hui. C’est une technique qui est beaucoup utilisée par les entreprises. Mais de nos jours il y a encore celle qui ignorent son existence et passe du tout à côté de la puissance de cette technique de croissance.

Vous cherchez les techniques de croissance de votre entreprise ?

Vous voulez accroître le chiffre d’affaire de votre startup rapidement ?

Vous voulez avoir des nouveaux clients ?

Si actuellement vous aussi vous vous posez l’une de ces questions, lisez la suite de cet article.

Pourquoi utiliser le growth hacking au sein de votre entreprise

Le growth hacking est une technique de marketing digital agile qui permet d’accélérer la croissance de votre entreprise ou startup à moindre coût. Je dirai même que c’est une nouvelle stratégie marketing de croissance. Si vous voulez doper la croissance de votre entreprise ou startup, je vous conseille d’utiliser cette nouvelle technique de marketing sur internet. Et pour utiliser cela, vous devez embaucher un Growth Hacker au sein de votre entreprise.

C’est qui un growth hacker ?

growth hacker

Tout à l’heure je vous ai demandé d’embaucher un growth hacker au sein de votre entreprise, vous voulez savoir pourquoi ? Eh bien c’est pour plusieurs raisons que je vais vous présenter dans les lignes qui suivent. Je vais commencer par la définir ce mot ? Le growth hacker est un expert marketing qui est en charge du growth hacking.Ce mot est utilisé pour la première fois en 2007 dans les moteurs de recherche et le créateur de ce poste s’appelle SEAN Ellis.

Cette pratique marketing vise l’utilisation des techniques non conventionnelles (souvent peu connu par le grand public) pour atteindre ses objectifs. Son rôle au sein de votre entreprise est de générer de la notoriété, tester des nouveaux marchés, acquisition des nouveaux clients. Le rôle principal d’un growth hacker est de se charger de la croissance d’une entreprise c’est à dire avoir un maximum de résultats avec moins d’effort et surtout à moindre coût. Ce dernier intervient souvent après la création d’une entreprise ou avant sa création.

Les compétences pour ce métier

C’est une question que je me posais avant de comprendre ce concept et pour une petite anecdote, le nom de mon blog est tiré de ce concept « Growth Tec » qui veut tout simplement dire « croissance technologique ». Et si vous aussi vous vous poser la même question, ne vous inquiétez pas vous n’êtes pas le seul car j’étais dans la même situation que vous c’est pour cela que je vous propose une liste non exhaustive des compétences que vous devez avoir dans ce métier.

Tout d’abord vous devez avoir un esprit créatif, grande capacité d’imagination, un bon état d’esprit d’analyse de données, une bonne connaissance du marketing digital, de la vente, du design voir du développement web., d’analyse, référencement (SEO) etc…                         Il n’y a pas de périmètre pour un Growth hacker il vous suffit juste d’avoir un bon état d’esprit et l’envie d’apprendre au quotidien.

Note : cela ne fait pas de moi un growth hacker même si j’utilise quelques techniques.

Différence entre le growth hacking et le marketing digital

Ces deux termes sont souvent confondus par plusieurs personnes, Découvrez alors leur différence pour ne plus confondre ou ne pas tomber dans ce piège. Le growth hacking cherche toujours à booster la croissance d’une l’entreprise, et pour faire ce travail vous devez avoir des compétences dans plusieurs domaine (pas de spécialisation) Alors qu’en marketing digital nous avons des spécialisations par exemple un consultant en marketing digital.

Quelques exemples

Les exemples vont vous aider à mieux comprendre la puissance du growth hacking : Dropbox Hotmail et Apple Ont utilisé cette technique pour doper leurs croissances.

-Dropbox : Dropbox à utiliser le service de parrainage pour rendre son service populaire, si vous parrainer une personne, Vous bénéficiez de plus de giga dans votre espace de stockage. Ils ont laissé les utilisateurs parler d’eux et cela a très bien fonctionné. Ils ont aussi réussi à vendre leurs produits avant même de l’avoir fabriqué. Aujourd’hui cette technique est beaucoup plus utilisée pour tester un produit/service ou un marché.

-Hotmail : Jack Smith et Sabber Bathia décident de lancer un service mail gratuit sur le web, malheureusement lorsqu’il lance leur système, la courbe de croissance n’était pas au rendez-vous. Il leur a fallu une troisième personne l’investisseur Tymothi Draper qui vient avec une idée en disant, si à la fin de chaque email on mettait la phrase  » PS : I love You. Get your free email at Hotmail  » En ajoutant cette phrase à la fin, c’est là ou a commencé la monté en flèche de la messagerie Hotmail et cette idée à permit à Tymothi Draper   d’être considéré comme le premier Growth hacker.

Et c’est le même concept que Apple utilise lors de l’envoie d’un message à partir d’un iPhone vous avez le message suivant « envoyé de mon iPhone ». A partir de ces exemples, vous comprenez que ce métier n’est pas lié à un domaine en particulier qu’il faut être polyvalent, l’esprit créatif et plein d’imagination. Vous pouvez être un bon marketeur cela ne fera pas de vous un growth hacker. Si vous voulez en savoir plus vous pouvez lire cet article : Exemples de Growth Hacking : Hotmail, Dropbox, Reddit, Pinterest, etc.

Les outils des growth Hackers

Voici une liste de quelques outils utilisés par les growth hacker et que vous vous pouvez aussi utilisés au sein de votre entreprise ou startup si vous êtes un Growth hacker

-Google Analytics : est un outil de Google qui vous permet d’analyser les résultats de votre site web/blog, c’est indispensable pour un growth hacker

-Sem Rush : est un outil qui est complet et cela vous permet de gérer plusieurs choses ; l’analyse des mots clés, l’analyse des mots clés de vos concurrents, les mots qui leurs rapportent plus de trafic, l’utilisation de cet outil va vous permettre de faire une analyse générale du contenu de vos concurrents afin de produire un contenu de qualité.

-Google trends : permet de connaitre le volume de recherche d’u mot clé.

-Masslooking : va vous permettre d’automatiser votre compte Instagram pour avoir plus d’abonés à votre compte.

-Invite post likers : c’est une extension du navigateur Google Chrome qui va vous permettre d’automatiser le processus d’invitations des personnes qui ont liké votre publication de liker aussi votre page.

Note : Les outils cités ci- dessus sont des outils que j’utilise particulièrement, mais il existe plusieurs outils que les growth hackers utilisent l’automatisation des comptes est déconseillé, cependant il faut l’utiliser avec modération.

Conclusion

Dans cet article j’ai fait le tour du growth hacking et du métier, j’espère qu’à travers cela, vous allez comprendre les avantages de cette technique marketing au sein de votre entreprise, et si c’est un métier qui vous intéresse, vous pouvez apprendre quelques compétences que j’ai cité ci-dessus pour commencer. Aujourd’hui ce poste est beaucoup recherché par les entreprises ou startup, car le but est d’augmenter le chiffre d’affaire.

On ne devient pas un growth hacker en un mois ou sans pourtant travailler pour acquérir des connaissances nécessaires. Vous devez avoir un esprit ouvert pour apprendre plusieurs compétences qui vous seront utile dans votre carrière

Vous pouvez commencer à lire mes articles pour avoir une vision générale du marketing digital, cela vous permettra d’apprendre au moins sur un domaine qui est lié à votre objectif, devenir un growth hacker ou d’embaucher une personne sur ce poste au sein de votre entreprise. Vous pouvez aussi lire cet article si cela n’est pas encore fait comprendre le marketing digital de A à Z.